Biographie

Tyr, Liban (photo : Caecilia Pieri).

Tyr, Liban, 2015.

(English version below)

Né en 1969, Christian Nadeau enseigne l’histoire des idées politiques et la philosophie morale et politique contemporaine au département de philosophie de l’Université de Montréal. Suite à des études à l’UQAM, il soutient une thèse en philosophie politique (décembre 2000) à l’Université Paris-X (Nanterre), sous la direction de Francine Markovits (« Le lien civil. Morale publique, obéissance et gouvernement à l’âge classique : Bodin, Charron et Jean de Silhon »). Après des recherches postdoctorales sur la théorie néorépublicaine au Département de philosophie de l’Université de Montréal, il y devient professeur en 2002. Il été professeur invité de plusieurs universités françaises (École Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines de Lyon, 2005 ; Université de Paris-I Sorbonne: 2006 ; Université Paris-Ouest Nanterre : 2008 et Université Lyon III : 2009).

Ses recherches portent sur l’histoire des idées politiques de la Renaissance au XIXe siècle (Machiavel, Jean Bodin et Hobbes, ainsi que sur l’humanisme civique et la tradition républicaine depuis la Renaissance). Il poursuit également des recherches en philosophie morale sur la question de la responsabilité collective et sur les théories conséquentialistes. En philosophie politique, il travaille depuis plusieurs années sur la justice transitionnelle et sur les théories de la démocratie délibérative. Son travail s’inscrit dans la perspective d’une philosophie politique des institutions, ce qui l’a conduit récemment à se pencher sur l’antagonisme entre solidarité et corruption.

En plus de travaux sur l’immigration et sur des problèmes en justice environnementale, il prépare un livre sur la justice d’après-guerre et un recueil d’entretiens avec  le philosophe Georges Leroux (Boréal, collection Trajectoires, automne 2017). Un livre est en cours de rédaction sur les liens entre littérature et politique à partir de l’oeuvre de Peter Weiss, L’esthétique de la résistance.

 Il est directeur de la revue Philosophiques,  depuis mai 2011. Il dirige, avec Bruno Bernardi, la collection PolitiqueS, aux éditions Classiques Garnier. Il a été également le coordonnateur de l’évènement État des lieux de la philosophie  qui a eu lieu en novembre 2012.

En plus de ses recherches universitaires, Christian Nadeau est l’auteur d’essais destinés à un large public : Agir ensemble. Penser la démocratie syndicale, Somme toute, 2017 ; Liberté, égalité, solidarité. Refonder la démocratie et la justice sociale, Boréal, 2013 ;  Contre Harper. Bref traité philosophique sur la révolution conservatrice, Boréal, 2010, et avec Martin Blanchard, Cul-de-sac. L’impasse de la voiture en ville, Héliotrope, 2007. 

Militant pour la justice sociale et la démocratie, Christian Nadeau intervient régulièrement dans les journaux, à la radio et à la télévision. Il a présenté à de nombreuses reprises des conférences et animé des activités délibérantes pour des organisations syndicales (CSN, FTQ, APTS, etc…) ou pour des organismes communautaires (Centre de formation populaire, etc). Il est également depuis juin 2015 président de la Ligue des droits et libertés du Québec

Il collabore à l’émission Plus on est de fous, plus on lit, sur la chaine de Radio-Canada, où il intervient sur des essais. récents Il a écrit également pour le magazine Ciné-Bulles ou il a publié une chronique « Cinéma et philosophie ».

Born in 1969, Christian Nadeau teaches the history of political ideas, moral philosophy, and contemporary political philosophy at the Department of Philosophy of the Université de Montréal. Following studies at UQÀM, he defended his thesis in political philosophy (December 2000) at the Université de Paris-X (Nanterre), under the supervision of Francine Markovits (“Le lien civil. Morale publique, obéissance et gouvernement à l’âge classique: Bodin, Charron et Jean de Silhon” [The civil bond: Public morality, obedience, and government in the classical period: Bodin, Charron and Jean de Silhon]). Following postdoctoral research on neorepublicanism at the Department of Philosophy of the Université de Montréal, he became a professor there in 2002. He has been a visiting professor at several universities in France (École Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines de Lyon, 2005; Université de Paris-I Sorbonne: 2006; Université Paris-Ouest Nanterre: 2008; and Université Lyon III: 2009).

His research focuses on the history of political ideas from the Renaissance to the nineteenth century (Machiavelli, Jean Bodin, and Hobbes, as well as civic humanism and the republican tradition since the Renaissance). He also pursues research in moral philosophy on the question of collective responsibility and on consequentialist theories. En political philosophy, he has been working for a number of years on transitional justice and on theories of deliberative democracy. This work takes the form of a political philosophy of institutions, an approach which recently led him to examine the conflict between solidarity and corruption. In addition to his writings on immigration and on the problems of environmental justice, he is currently preparing a book on justice after war (jus post bellum), a monograph on Jean Bodin’s La République, and two essays: Syndicalisme et démocratie participative  and a project about literature and politics based on  Peter Weiss’s novel, The Aesthetics of Resistance.

Since May 2010 he has been editor of the journal Philosophiques; and together with Bruno Bernardi, he is co-editor of PolitiqueS, a new serie published by Classiques Garnier. He was also the coordinator of the État des lieux de la philosophie, which took place in November 2012.

In addition to his academic research, Christian Nadeau has authored several essays aimed at a general audience: Liberté, égalité, solidarité. Refonder la démocratie et la justice sociale [Liberty, equality, solidarity: Rebuilding democracy and social justice on new foundations], Boréal, 2013; Contre Harper. Bref traité philosophique sur la révolution conservatrice [Boréal, 2010; and, with Martin Blanchard, Cul-de-sac. L’impasse de la voiture en ville, [Dead end: The impasse of the car in the city], Héliotrope, 2007.

As an activist for social justice and democracy, Christian Nadeau often contributes to newspapers and appears on radio and television. On many occasions he has given talks and led assemblies for union organizations (CSN, FTQ, CSQ, APTS, etc.). Since 2015 he is the president of the Ligue des droits et libertés du Québec.

He contributes to the Radio-Canada show Plus on est de fous, plus on lit, where he hosts a segment devoted to essays. He also writes for Ciné-Bulles magazine, in which he publishes a column entitled “Cinéma et philosophie.”